Rechercher
  • julietisseront

Confinement et troubles alimentaires. Quand la faim devient émotionnelle


Ressentez-vous depuis quelques temps des envies de manger des choses consistantes, lourdes qui tiennent au corps pour vous remplir et vous sentir rassasié.e ?

Comme un besoin de combler un manque, un vide mais inexplicable et surtout incontrôlable ?


C'est plus fort que vous, vous vous jetez sur ses aliments gras, salés, sucrés jusqu'à parfois vous sentir ballonné.e et mal physiquement comme un trop plein ?

Et en même temps un sentiment de soulagement se fait sentir lorsque vous mangez.

Votre cerveau et votre corps sont contentés et vous vous sentez mieux l'espace d'un moment.


Vient ensuite la phase de culpabilité d'avoir mangé autant et n'importe quoi, vous êtes mal à l'aise dans votre corps, et vous vous en voulez de ne pas être capable de vous contrôler et de faire plus attention à vous et aux kilos qui s'accumulent.


Dans ces moments là ce n'est pas la faim physiologique qui vous pousse à manger, mais bien vos émotions qui prennent le dessus.

La période de crise que nous vivons, couplée à l'arrivée de l'hiver, impacte fortement notre bien-être physique et mental. Nous manquons de soleil, les jours sont plus courts ,nous sommes privés de nos libertés fondamentales, notre vie sociale est devenue inexistante, nous ne pouvons plus nous divertir comme avant.

Nous n'avons pas la possibilité de nous "nourrir" et de nous faire plaisir autrement que par la nourriture qui devient finalement une des seules sources de réconfort.

Lorsque l'âme n'est plus "nourrie", le corps va chercher à compenser et combler ce vide affectif, social et culturel qui nous est imposé.

C'est pourquoi vous allez avoir le besoin de manger des choses consistantes, car votre vie manque de consistance !

Pour éviter d'aller trop loin dans cette spirale infernale, il est important de prendre conscience l'origine de votre "faim".


Etape 1 : Au moment où vous avez envie de manger, de grignoter, observez ce qui vous traverse comme émotion. Comment vous sentez-vous ? Joyeux, triste, en colère, angoissé ? Que cherchez-vous à combler comme besoin ?

Il peut y avoir beaucoup de raisons différentes qui vous amène à cet état, une situation difficile à vivre, l'ennui, le manque...



Etape 2 : Posez-vous un instant : respirez lentement et calmement pendant 2 minutes.

Posez les mains sur votre ventre.

Fermez les yeux et concentrez- vous sur votre respiration. Inspirez lentement et expirez lentement. Laissez le calme s'installer dans votre ventre, soyez à l'écoute de vos sensations.


Etape 3 : Visualisez l'image de l'aliment que vous voulez manger là tout de suite. Laissez le venir mentalement à l'esprit, observez-le sous toutes ses formes.

Inspirez et soufflez dessus à l'expiration, visualisez-le en train de s'effacer ou de s'éloigner.

Inspirez le calme et expirez les émotions négatives que vous renvoient cet aliment.


Etape 4 : Buvez une boisson chaude (pour réchauffer votre corps) non sucrée de préférence : thé vert, soupe, tisane.

Cette boisson va vous permettre de vous remplir et calmer votre envie de grignoter.

Buvez là lentement, sentez le liquide dans votre bouche, et descendre dans votre œsophage, jusqu'à votre estomac. Prenez conscience du trajet dans votre corps.


Etape 5 : Observez les moments de la journée où vous avez le plus envie de manger n'importe quoi et commencez à substituer les aliments que vous voulez manger par des fruits secs (amandes, noix, raisins, noix de cajou) ou fruits frais de saison qui vont vous apporter une sensation agréable en bouche.

Privilégiez les aliments naturels et non transformés qui sont beaucoup plus nutritifs pour votre corps.

Prenez le temps de les déguster, mâchez les lentement, appréciez leur saveur.


Etape 6 : Trouvez des activités qui vont vous permettre de vous remplir et de vous nourrir affectivement, intellectuellement : sport, sortie en pleine nature, lecture, musique, activités manuelles etc...


Vous avez besoin de vous faire plaisir, alors trouvez le autrement en faisant ce qui vous fait du bien !


La nourriture doit être source de plaisir et non pas une torture ! Elle doit vous apporter l'énergie nécessaire pour vous sentir bien.

Si vos envies sont trop fortes, n'hésitez pas à solliciter un accompagnement en sophrologie personnalisé pour vous aider à gérer vos émotions, et reprendre une alimentation sereine.


Une consultation auprès d'un médecin nutritionniste peut être aussi nécessaire dans le cas de troubles plus importants.


Vous trouverez ici les coordonnées d'un médecin nutritionniste compétent sur les troubles alimentaires à Marcoussis : https://www.doctolib.fr/nutritionniste/marcoussis/caroline-le-marchand-duros













16 vues0 commentaire
  • Facebook
  • Instagram
logo LINKEDIN.png