Rechercher
  • julietisseront

Hypersensibilité = super pouvoir ?!

Dernière mise à jour : 13 mai 2020

Un mercredi matin, Eleonore se trouve devant la porte du cabinet du thérapeute chez qui elle a pris rendez-vous quelques jours plus tôt. Elle sonne et entre dans le bâtiment, fébrile elle découvre ce nouvel endroit et monte les escaliers face à elle. A chaque pas le stress augmente d'un cran...

Arrivée dans la salle d'attente vide elle s'assoit et patiente que

la thérapeute vienne la chercher. Elle a préféré

prendre rendez-vous avec une femme, pensant que ce serait plus facile pour elle de se confier.

Au bout de quelques minutes le cabinet de la thérapeute s'ouvre, elle ressemble bien à la photo qu'elle a vu sur internet, elle ne s'est pas trompée d'endroit au moins ! La sophrologue, accueillante lui fait signe d'entrer.

Eleonore répond positivement, le regard brillant, un léger sourire sur le visage, le feu aux joues, elle entre timidement dans le cabinet et patiente jusqu'à ce qu'on l'invite à s'installer sur l'un des fauteuils qui se trouvent en face d'elle.

Elle prend place tout en gardant son manteau, on ne sait jamais, peut-être aura-t-elle envie de partir dans 5 minutes...

Elle s'assoit sur le bord du siège, ne sachant où poser son regard. Elle parcourt rapidement le cabinet des yeux toujours avec ce petit sourire timide aux lèvres... Elle ne sait quoi dire, ni quoi faire de ses mains qu'elle tord dans tous les sens, elle croise les jambes, puis les décroise et les croise à nouveau... Chaque posture qu'elle adopte ne dure plus d'une minute ... Le stress de la première séance...

Comment se confier à une inconnue que l'on a jamais vu ? Par où commencer ? Il y a tellement de choses qui se bousculent dans sa tête.

Soudain le regret d'être là se fait sentir, une envie irrépressible de faire machine arrière la parcourt...

" Que va-t-elle penser si je pars là, maintenant ? Je vais passer pour une folle..." Reprends-toi et essaie au moins de dire quelque chose."

Elle souffle un grand coup et se lance :

- Je suis désolée je suis un peu nerveuse, je n'ai pas l'habitude de ce genre de rendez-vous, parler de moi m'est très difficile....

Son cœur bat la chamade, elle change à nouveau de posture puis décide d'enlever son manteau, elle commence à avoir chaud soudainement...

Puis elle reprend :

- Si je suis venue vous voir c'est parce que je me sens mal depuis plusieurs mois... j'ai l'impression d'être en complet décalage par rapport aux autres. Je ne dors plus, je suis très angoissée et je n'arrive plus à suivre mes études.

Ça y est elle a réussi à le dire... ouf... la pression descend tout doucement. Elle souffle à nouveau, sa respiration est courte, mais elle décide d'enchaîner :

- Ça va vous paraître bizarre mais j'ai l'impression que personne ne me comprend, je prends tout à coeur tout le temps, je n'arrive pas à gérer mes émotions, je suis hypersensible, si bien que pour mon entourage c'est difficile de comprendre mes réactions parfois démesurées.

Je peux me mettre à pleurer pour pas grand chose quand je vois ou j'entends quelque chose de triste, et au contraire quand je suis heureuse je peux devenir complètement euphorique.

Je le vis très mal au quotidien... quand j'étais plus petite je m'ennuyais à l'école, j'avais envie de tout comprendre tout le temps, je posais des questions sans arrêt aux enseignants, à mes parents... tout allait très vite dans ma tête, je sentais bien qu'il y avait un décalage avec les autres enfants de mon âge... mais je n'ai jamais réussi à comprendre pourquoi...

Je m'intéresse à beaucoup de choses, j'ai soif d'apprendre, ma curiosité est sans bornes. Mais parfois je n'ai pas de réponses à mes questions, et le monde m'angoisse...".

Eleonore fait une pause, elle commence à s'apaiser et à sentir que cela lui fait du bien de parler.

-Du coup je me suis dit que vous pourriez m'aider à gérer mes émotions au quotidien et mon hypersensibilité, une amie m'a parlé de la Sophrologie et m'a dit que c'était efficace pour régler ce genre de problème ?

La Sophrologue la regarde un moment puis lui demande :

- Imaginez que votre hypersensibilité soit un super pouvoir, en quoi pourrait-il vous servir au quotidien ?

Eleonore interloquée par cette question, reste un moment à essayer d'en comprendre le sens...

- Mon hypersensibilité un super pouvoir ?! J'ai du mal imaginer en quoi ça pourrait être un super pouvoir étant donné que cela me gâche la vie depuis toujours...

- Si vous aviez la possibilité de le transformer en super pouvoir, en quoi pourrait-il vous être utile ?

- Et bien.... je ne l'ai jamais envisagé comme ça... C'est difficile à dire... Peut-être qu'il pourrait me servir à percevoir les choses autrement, à être plus ouverte aux autres, plus créative si je n'avais pas peur ?

Mais encore faudrait-il que je sache m'en servir... et aujourd'hui franchement je ne vois pas comment, cela me rend vraiment malheureuse...

- Vous avez commencé ;-) Je vous ai laissé entrevoir la possibilité de le transformer en un pouvoir qui peut vous apporter quelque chose de positif.